OSTRAKINDA & LA TRIBU ÉPHÉMÈRE Au commencement toujours la forêt
France Création

Orchestré (ma non troppo) par le bassiste Olivier Lété et son trio Ostrakinda, une création collaborative maousse qui passe par les écoles et les sous-bois de Clichy.

Promenons-nous dans Clichy-sous-Bois, pendant que la musique y est : avec de la vidéo, des objets, des histoires et des instruments fabriqués (guitares  monocordes amplifiées, pierres et branches sonnantes), une mystérieuse tribu éphémère de plus de soixante-dix membres se joint au trio à tête chercheuse Ostrakinda, pour une création unique en son genre, mi-fresque musicale panoramique, mi- conte documentaire poétique.  Une nouvelle super-production  de Banlieues Bleues, avec pour territoire imaginaire la forêt – et la ville, et pour musique une véritable sculpture sonore, qui pourrait s’être inspirée de Neil Young et de John Cage, mais avec une amplitude encore augmentée. Inratable !

AYMERIC AVICE trompette, OLIVIER LÉTÉ basse électrique, TOMA GOUBAND percussions, ALOYSE LELEDY vidéo, avec la contribution de PRINCIA ITOUA artiste associé aux Ateliers Médicis

Avec la participation des adultes de l’Asti, des jeunes du centre social intercommunal  de la Dhyus, des élèves de la Segpa du collège Louise Michel, de l’école Paul Vaillant Couturier 1, des élèves du collège Robespierre d’Épinay-sur-Seine

Avec le soutien du CNV (Centre national de la Chanson, des Variétés et du Jazz) – Coproduction Nantes Jazz Action / Pannonica

Princia Itoua est un artiste pluridisciplinaire affectionnant les mots et l’image pour parler d’exil et raconter le paysistant (les paysages et les habitants). L’artiste qui se définit souvent comme un griot, continue de nous conter ses histoires et de tracer son voyage en installant son atelier dans la forêt de Bondy, afin de vivre Clichy/Montfermeil autrement.
Pour le concert d’Ostrakinda et la Tribu éphémère, Princia Itoua imagine une installation qui prendra place sur la scène aux côtés des musiciens. Avec “Le Hameau” il tente de (re)construire une métamorphose sociale et terrestre, ancrée dans la terre donc, celle du 93. Il dresse ainsi des corps-bâtiments faits d’essence de bois de chêne et de jeunes pousses qui symbolisent une réflexion philosophique et spirituelle à ce commencement dont parle Olivier Lété : Et si nos origines pouvaient renaitre et cohabiter par la terre, dans la forêt ?

“Le Hameau” de Princia Itoua est une œuvre évolutive que le public pourra découvrir à nouveau durant le week-end Eau & forêt des 15 et 16 juin prochains aux Ateliers Médicis.  EN SAVOIR +

——

Olivier Lété est en résidence à La Dynamo de Banlieues Bleues avec le soutien du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis

Photo©Guillaume Morandeau

*Navette
Départ 19h30 porte de Pantin devant l’hôtel Mercure Paris La Villette 216 av. Jean Jaurès – M° Porte de Pantin et retour après concert même lieu. Service gratuit dans la limite des places disponibles. Réservations 01 49 22 10 15

Artiste en Résidence