XAVIER CHARLES & JACQUES DI DONATO - SYSTÈME FRICHE II LE CHANT DES PISTES
France Création

Vingt-trois ans après, les deux clarinettistes remontent une nouvelle formule de leur grande formation, pour une extension du domaine de leurs improvisations conjuguées.

Au milieu des années 1990, ils inventaient dans Système Friche, grande formation de 15 improvisateurs, une musique in situ, où se renouaient les liens entre folklores et musique improvisée, où jazz et bourrées s’embras(s)aient allègrement. Aujourd’hui, les deux libres créateurs s’associent à de nouveaux complices pour faire swinguer autrement les lendemains. »Notre défi est de poser d’autres accents et d’autres gestes qui captent et restituent une nouvelle sensibilité et un nouveau concept pataphysique, joyeux et virtuose… » 

Une coproduction Lutherie Urbaine, Banlieues Bleues.
Avec le soutien de l’Adami et du CNV.
En partenariat avec l’Arsenal de Metz, le Festival Densité, l’Association Fragments, le Festival Météo, France Musique et l’Association Bords de Mère.

XAVIER CHARLES clarinette, basse électrique, JACQUES DI DONATO clarinette, saxophone, batterie, percussions, ISABELLE DUTHOIT clarinette, voix, NICOLAS NAGEOTTE saxophones alto, baryton, clarinette, FRANZ HAUTZINGER trompette, électronique, JEAN-LUC CAPPOZZO trompette, SIMON HENOCQ guitare, électronique, ERIK M platines, électronique, BRUNO MAURICE accordéon, SOIZIC LEBRAT violoncelle, FÉLICIE BAZELAIRE violoncelle, contrebasse, BENJAMIN DUBOC contrebasse, ROMÉRO MONTEIRO percussions, batterie, ALFRED SPIRLI percussions, objets préparés, THIERRY WAZINIAK percussions, batterie

Photos: X. Charles © Andy Moor / Di Donato © DR

NINA GARCIA MARIACHI
France

La saisissante quête sonore aux confins de l’improvisation d’une jeune guitariste à suivre.

Une guitare, des pédales, un ampli… et c’est tout. Bien loin des violons, trompettes et chants de la formule mexicaine du même nom. Mariachi, c’est le projet solo de la guitariste Nina Garcia, « découverte explosive » lors des derniers festivals Impetus ou Sonic Protest de l’active scène improvisée et expérimentale parisienne. Si son dispositif sur scène est en apparence d’une radicale simplicité, il produit en fait quelque chose d’inouï. En totale physicalité avec son instrument, elle utilise sa palette sonore -feedbacks, crépitements, impacts, résonances- avec une impressionnante musicalité, qui mélange débordements, explosions et, par hasard, notes et accords presque parfaits. Ses brefs solos peuvent devenir des moments trippants, voire bouleversants. A suivre !

NINA GARCIA guitare

Photo © David Lantran