JOSHUA ABRAMS & NATURAL INFORMATION SOCIETY
États-Unis Inédit

Mené par un complice de The Roots, Nicole Mitchell ou Tortoise, ce groupe-laboratoire sculpte une transe organique de toute beauté.

S’il vient de Philadelphie, Joshua Abrams représente comme personne le son de Chicago entre AACM, post-rock et hip-hop. Toutes ces facettes, il les a synthétisées dans Natural Information Society. Un laboratoire collaboratif dans lequel on entend des échos de Coltrane, de Moondog ou de Francis Bebey, mais aussi du guembri, le luth marocain typique de la musique gnawa ou de l’harmonium, un drôle de clavier à soufflerie. Est-ce de la musique traditionnelle futuriste ou du krautrock acoustique et cosmopolite ? Peu importe car vertige il y a.

JOSHUA ABRAMS contrebasse, guembri, LISA ALVARADO harmonium, gong, JASON STEIN clarinette basse, MIKEL AVERY batterie

Photo © Charlie Gross

ŠIROM
Slovénie Inédit

Avec son folklore imaginaire et ses instruments artisanaux, ce trio impro-folk slovène se fait son monde bien à lui : minimal et éco-responsable.

Depuis 2015, Samo Kutin, Ana Kravanja et Iztok Koren jouent près d’une vingtaine d’instruments : du balafon aux percussions artisanales en passant par le banjo, le violon ou la lyre. Leur esprit se veut franchement acoustique et leur démarche profondément minimaliste : on peut y trouver un côté punk, un versant Steve Reich, des accents free, baroques ou post-rock. Ou parfois même des sonorités africaines, qu’elles viennent du Maghreb ou du Mali. Une douce claque qui a su séduire le toujours pertinent label Glitterbeat.

SAMO KUTIN lyre, balafon, brač, gongoma, batterie, objets variés, voix, ANA KRAVANJA violon, alto, ribab, cünbüs, mizmar, objets variés, voix, IZTOK KOREN banjos, percussions, cloches, objets variés

Photo © Nada Zîgank