LA MARMITE INFERNALE LE CAUCHEMAR D’HECTOR
FRANCE

Le grand orchestre de l’Arfi rend un hommage déroutant au fantastique compositeur Hector Berlioz.

Après avoir subverti la musique bretonne et les chants sud africains, la Marmite Infernale, sous prétexte de voisinage géographique, ose s’en prendre aux oeuvres cultes du génial et déroutant compositeur Hector Berlioz. Comment lancer des ponts entre jazz et musique française romantique ? Les 15 défricheurs iconoclastes réarrangent et désarrangent des passages de « La Damnation de Faust » ou de la « Symphonie Fantastique », et poussent même l’audace jusqu’à jouer leurs instruments parfaitement illicites sous un buste géant du Maître, au risque de réveiller ses mânes et de déclencher une colère post-mortem aussi violente que surprenante…
Concert événement à l’occasion de la sortie du CD ‘Le cauchemar d’Hector’ (label Arfi)

Création 2011 (Coproduction Arfi / Festival Berlioz de La Côte St-André, 38), en partenariat avec la Dynamo de Banlieues Bleues. CD ‘Le cauchemar d’Hector’ avec le soutien de la région Rhône-Alpes.

J. Aussanaire, J-P Autin, E. Vagnon, G.Villerd saxophones, C. Gibert clarinettes, G. Grenard trompette, trompette à coulisse, A. Gibert, P. Charbonnier trombones, daxophones, J-F Charbonnier tuba, X. Garcia sampler, traitements, O. Bost guitare préparée, trombone, J. Bolcato, E. Brochard contrebasse, M. Boiton, C. Rollet batterie, percussions