STEPHAN OLIVA -PHILIPPE TRUFFAULT FILM NOIR
France Création

Le pianiste et le cinéaste séquencent leurs films noirs préférés : un dialogue cinéma et musique vertigineux.

Après avoir revisité sur disque l’univers de Bernard Herrmann, compositeur préféré d’Alfred Hitchcock, le pianiste Stephan Oliva a choisi un autre pan fondamental de l’histoire du cinéma : le film noir. Au-delà des conventions dramatiques, il est rentré dans l’intériorité de ces héros paumés et désaccordés, succombant aux beautés vénéneuses et condamnés à leurs sombres destins. En partant des thèmes musicaux d’un choix très éclairé parmi les chefs d’½uvres du genre, il explore de multiples pistes, sans oublier le néo film-noir et les portraits d’acteurs (La Soif du Mal, La Nuit du Chasseur, L’Ami Américain, Akira Kurosawa, Robert Ryan, Piper Laurie, Gene Tierney… ), avec un résultat saisissant, magnifié par une projection d’extraits de films animée par le cinéaste Philippe Truffaut. Les cinéphiles, les mélomanes et les autres, apprécieront cette performance au-delà du ciné-concert, commentaire double-face en clair-obscur totalement lumineux.

Coproduction Festival Sons d’hiver, La Dynamo de Banlieues Bleues et Wanbliproduction

Stéphan Oliva piano, Philippe Truffault vidéo

FRANÇOIS CORNELOUP TRIO NOIR LUMIERE
France

Du noir à la lumière, le trio éclatant du saxophoniste baryton réinvente les couleurs…

C’est en trio -avec Claude Tchamitchian et Eric Echampard- qu’il s’était imposé comme une figure incontournable du jazz français (notamment lors d’un concert au festival Banlieues Bleues en 1999). Après de nombreuses aventures (avec Bernard Lubat et Bruno Chevillon, Marc Ducret, Ursus Minor et la scène de Minneapolis), le saxophoniste baryton François Corneloup a renoué avec la formation triangulaire en compagnie de deux autres fortes personnalités, la contrebassiste Hélène Labarrière (qui l’avait elle-même sollicité pour son propre quartette Les Temps Changent) et le batteur Simon Goubert. Rebelles, débordants d’énergie et diablement inventifs, ces trois-là avaient de bonnes raisons de se retrouver et de se faire entendre haut et fort. Leur disque “Noir lumière” (Innacor) en a imposé aux plus exigeants, leur complicité et leur énergie de jeu emportent l’adhésion.

En collaboration avec l’Atelier du Plateau dans le cadre de Synesthésie(s) / François Corneloup du mardi 5 au jeudi 7 juin à 20h (atelierduplateau.org / 01 42 41 28 22)

François Corneloup saxophone, Hélène Labarrière contrebasse, Simon Goubert batterie