I K I R U plays Satie
 France Création

Au fil de son parcours, Fabrice Theuillon s’est façonné un univers artistique singulier : saxophoniste pilier du Surnatural Orchestra, pour lequel il a aussi écrit des partitions inspirées par Ellington ou le cinéma de Dario Argento, Banlieues Bleues se souvient encore de ses Wolphonics, super groupe jazz-hip-hop avec la rappeuse et tap-danseuse Asha Griffith. S’il passe d’un style à l’autre avec une aisance folle, ses projets sont toujours « habités ». Son nouveau disque et duo I K I R U avec le pianiste Yvan Robilliard, à la fois hommage à la musique d’Erik Satie et clin d’œil au film d’Akira Kurosawa (Vivre, 1952), crée dans une atmosphère méditative et malicieuse au cœur d’un paysage sonore que l’on pensait connaître, des émotions et des images qui vont droit au cœur.

Fabrice Theuillon : saxophone, Yvan Robilliard : piano, Moog

© Stanislas Augris

Collectif Surnatural est soutenu par le Ministère de la Culture et de la Communication, la Région Île-de -France et le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis

JAN BANG Reading the Air
Norvège Inédit

Il est le sorcier du live-sampling, un concept d’électronique musicale développé et enrichi au fil de ses rencontres (Sidsel Endressen, Arve Henrikssen) et autour duquel il a créé un événement annuel, le Punkt festival, qui vise à produire en direct des remixes de ce qui se joue ailleurs sur scène. Jan Bang, prodigieux expérimentateur norvégien, se dévoile dans Reading The Air en chanteur, avec une voix irradiante qui rappelle d’autres grands astres – David Sylvian, Scott Walker. Fidèle à sa science, il y déploie un univers onirique, lunaire, stratosphérique, avec le soutien de complices au diapason, dont le guitariste Eivind Aarset. Aurore boréale visible ce soir à Pantin.

Jan Bang : voix, piano, Anneli Drecker : voix, Eivind Aarset : guitare, machines, Audun Erlien : basse, Anders Engen : batterie

Jan Bang est soutenu par le FFUK (Fund For Performing Arts)

© Luca Vitali

 

Fermer