LEVALLET QUINTET VOIX CROISEES
France Création

Un tandem rythmique de premier choix, trois « souffleuses » en apesanteur, cet alliage sans précédent signe le retour du contrebassiste sur scène et sur disque.

Dans ce tout nouveau groupe pour lequel il a écrit un répertoire sur mesure, Didier Levallet s’est entouré de quatre personnalités aussi dissemblables que complémentaires et, à les en croire, chacune s’y trouve fort bien. La première impression est la couleur particulière qui se dégage des ensembles écrits, avec un alliage de timbres probablement sans précédent : trompette/flûtes/saxophone baryton, qui s’est trouvé d’emblée autant d’identité que d’unité. Pour l’aider à propulser cette phalange mélodique, le contrebassiste a fait appel à François Laizeau, grand batteur dont les qualités hautement professionnelles ne doivent pas occulter sa subtile appréhension du contexte musical. Ce tandem rythmique, nécessairement arrimé au sol (la terre), dialogue en empathie avec les trois éléments mélodiques : le jeu comme en apesanteur d’Airelle Besson (l’air), la fluidité insinuante des flûtes de Sylvaine Hélary (l’eau), la flamboyance de Céline Bonacina (le feu).
Le tout à nul autre pareil.

AIRELLE BESSON trompette, SYLVAINE HELARY flûte, CELINE BONACINA saxophones, FRANÇOIS LAIZEAU percussions, DIDIER LEVALLET contrebasse///Photos©DR

BONACINA, SIMCOCK, BENITA
France, Royaume-Uni

Révélée dans les grands raouts jazz de l’été, l’énergique saxophoniste baryton dans un registre plus chambriste eu sein d’un brillant trio franco-britannique.

Céline Bonacina est l’une des grandes révélations féminines de la scène jazz ces dernières années.En trio, plus acoustique et à l’instrumentation originale : l’occasion de retrouver Michel Benita à la contrebasse et de découvrir un immense talent de la scène britannique anglaise , le pianiste Gwilym Simcock!

CÉLINE BONACINA saxophones, MICHEL BENITA contrebasse, GWILYM SIMCOCK piano///Céline Bonacina photo©DR