T.I.M
France, Norvège

Tomorrow Is Minimalist. Three Independant Motions. Tall, Infinite, Microscopic.

Chants folks, improvisation, variations sur l’aléatoire, la mémoire, et sa dégradation.
Des textes qui jouent avec le regard de l’enfance.
Un cheminement entre ombre et lumière, acoustique et électronique.

Pour élucider le mystère de l’acronyme derrière lequel ils ont choisi de confondre leurs identités, les trois membres du groupe T.I.M. proposent plusieurs pistes qui, conjuguées, définissent assez précisément les territoires esthétiques qu’ils se sont donnés pour mission d’explorer.
Associant autour du piano et des synthétiseurs de Sébastien Palis (Papanosh, Uccelli) deux jeunes artistes norvégiennes proche du label HUBRO, Karoline Wallace (chant, bandes) et Helga Myrr (Hardinger fiddle, chant).

T.I.M est aux avant-gardes de l’hybridation entre traditions folkloriques scandinaves, musique contemporaine et improvisation libre.

Karoline Wallace chant, bandes ; Helga Myhr hardinger fiddle, chant ; Sébastien Palis piano, synthétiseurs

© Sigurd Ytre Arne

JIM BLACK & THE SHRIMPS
Allemagne, Danemark, États-Unis INÉDIT

Récemment installé en Allemagne, le batteur new yorkais Jim Black, leader du celèbre groupe AlasNoAxis, dirige un tout nouveau groupe « Jim & The Schrimps » composé de certains des meilleurs jeunes musiciens de jazz de Berlin.

Happé très tôt par les percussions Jim Black est un des batteurs les plus prolifiques de la scène new-yorkaise. Son intérêt se porte très vite sur des musiciens d’avant-garde (le trompettiste Dave Douglas ou encore les saxophonistes Tim Berne ou Ellery Eskelin). Héritier naturel par sa frappe sèche et ses coups de folie free d’un Joey Baron (batteur attitré de John Zorn), Jim Black joue des dynamiques extrêmes, varie inlassablement les timbres dans un feu d’artifice permanent.

Asger Nissen saxophone, alto; Julius Gawlik saxophone, ténor; Felix Henkelhausen basse, accoustique; Jim Black batterie

© Cristina Marx