GIANI CASEROTTO & LINDA OLÀH Lovers
France, Suède

Tantôt violents et romantiques, tantôt légers et poétiques, Linda et Giani cherchent dans une musique en perpétuelle évolution « les sons qui s’aiment ».

Ils se sont rencontrés en 2008 à Paris et se sont plus immédiatement. Armés d’innombrables pédales et appareils électroniques, le duo transforme son chant-guitare orphique en terrain d’exploration sonore. Leur fascination pour la pop est passée au filtre de l’improvisation et à la moulinette électronique ; leurs effets sont employés comme des plug-ins, en s’inspirant du « traitement temps-réel » des musiques électroacoustiques. Toujours sur un fil, leurs comptines digitales et autres mantras numériques se muent en chant d’amour à la dérive.

Linda Olàh voix, électronique , Giani Caserotto  guitare électrique

© JP Retel

ISABEL SÖRLING Mareld
Suède, France

« La Suédoise qui fait exploser les carcans du jazz vocal français. Brute, sauvage, d’une authenticité absolue ».

On a croisé sa voix envoutante ans de nombreux projets de la nouvelle scène française (Airelle Besson Quartet, Paul Lay, Cabaret Contemporain, Bribes 4, You…). Isabel Sörling n’a pas été formatée par le jazz, a une appétence pour la folk, la poésie, le contemporain et l’expérimentation, capable de passer d’une comptine chamanique en suédois à un chant folklorique de la guerre de Sécession, se moque des frontières, des genres et surtout de la routine. Son deuxième album en son nom, Mareld (2020), lui a valu une Victoire du jazz aertsite vocal en 2021 et surtout la reconnaissance d’un talent et d’un univers hors normes, onirique et ardent.

Isabel Sörling voix, Gauthier Toux piano, claviers, Akemi Fijimori-Poivre piano, claviers, Nicolas Charlier batterie

© Jonathan Albrektson