FOKN Bois
Ghana

Avec sa musique hybride et son humour décapant, ce binôme charismatique bouscule les codes du hip-hop africain.

Surnommés les “Outkast du Ghana”, ils affirment faire du “gospel porno”.
Mais les Fokn Bois (à prononcer faukenboyz) sont bien plus que des sales
gosses bien stylés : Wanlov the Kubolor et M3nsa ont la causticité et l’audace qui irriguent leur flow en intraveineuse.
Un exemple ? Leur clip True Friends a été tourné avec des militants LGBT
dans un pays où l’homosexualité est passible de prison. Mais le duo ne travaille pas que ses punchlines et ses valeurs : nourries de la diaspora afro-caribéenne, leurs boucles vampirisent le calypso, le reggae et, bien évidemment, le genre-clé du Ghana, le highlife. Ils ont même invité la légende Gyedu-Blay Ambolley (voir concert du 3 avril) sur leur disque.
Irrésistible !
____

The Kubolor  chant & guitare & percussions, M3nsa Ansah  chant & drum machine, Andras Weil  clavier & son

Photo Fokn Bois ©DR

En savoir+

Fokn Bois −Ghana is the future Teaser XXL 

 

 

 

GUISS GUISS BOU BESS
Sénégal, France

Guiss Guiss Bou Bess,”nouvelle vision”en wolof, c’est la rencontre entre la tradition des tambours sabar et les ultimes évolutionsde l’électrosphère.

Une invitation à entrer dans la transe du Dakar 2.0. C’est en croisant la route du Français Stéphane Costantini, beatmaker et batteur, que Mara Seck, héritier de la tradition griotique et percussionniste, a l’idée de fusionner les rythmes séculaires et les rythmiques électroniques. Trap, dubstep, UK garage, drum & bass, afrobass, tout est passé au filtre des sabars, mixé façon shaker. Résultat Sela, “rendre visite” en wolof, un album saluant notamment la mémoire de Doudou Ndiaye Rose et la spiritualitéde la communauté Baye Fall, et un total mix où la folle complexité des sabars
mute en trapditionnal !
____

Mara Seck chant et sabar, Stéphane Costantini machines, Babacar Diop sabar et choeur

Guiss Guiss Bou Bess © JB Joire

En savoir+

La Presse en parle

Pan African Music :Guiss Guiss Bou Bess dévoile le clip endiablé de ‘Barcke Baye’