QONICHO AH !
France

Ce duo de sacrées musiciennes allie deux paires d’oreilles jazz totalement libérées à une énergie punk no-wave tribale. Terrassant.

Elles aiment décrire leur musique comme transe/vers/sale. Parce que leur transe vire au crade et que leur jazz n’est pas poli. Si elles se sont rencontrées au conservatoire de Montreuil en 2013, c’est au contact de la scène que la saxophoniste Morgane Carnet et la batteuse Blanche Lafuente se sont réalisées.
Et ça se sent, tant leur punk instrumental sait jouer avec le public : en concert, elles peuvent créer des morceaux spontanés à partir de mots soufflés par les spectateurs. Imprévisibles, aventurières et dealeuses de ramdam, les Qonicho Ah ! ne sont qu’au début de leur entreprise d’improvisation massive.
____

Morgane Carnet: saxophones, Blanche Lafuente: batterie

Morgane Carnet est en résidence à La Dynamo de banlieues Bleues avec le soutien du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis.

Photo Qonicho Ah! ©DR

HEARTH
Portugal, Danemark, Argentine, Slovénie INÉDIT

Quand le peloton de tête de la nouvelle improvisation européenne se rassemble,les étincelles sont à prévoir.

“Dans Hearth [foyer en VF], il y a aussi l’idée d’un chez soi. Peut-être qu’on a pensé à ce mot malgré nous parce qu’aucune d’entre nous ne vit dans
son pays natal.” Pièces maîtresses du label portugais Clean Feed, la pianiste
slovène Kaja Draksler, la trompettiste portugaise Susana Santos Silva, l’altiste danoise Mette Rasmussen et la ténor argentine installée aux Pays-Bas Ada Rave partagent une certaine vision du jazz de chambre : faite de cris et de chuchotements. Elles réalisent, chacune à sa manière l’Europe des
échanges fructueux, mais n’ont que très rarement foulé la scène ensemble.
Parce qu’elles ont des emplois du temps de ministres du free, mais aussi
parce que leur musique a besoin de pauses et de jachères pour mûrir
toujours plus loin.
____

Susana Santos Silva: trompette, Mette Rasmussen: saxophone alto, Ada Rave saxophone ténor, Kaja Draksler: piano

Photo Hearth©DR