YANN GOURDON SOLO
France

Improvisateur échappé du très vivace underground des nouvelles musiques folkloriques, son va-et-vient entre la mélodie et le bourdon crée une expérience intime et fascinante du son.

Yann Gourdon vielle à roue

Il n’est pas ici question d’un événement entre des spectateurs et un musicien, il s’agit de soumettre un espace à un processus, loi causale progressive et mécanique dépendant ni de l’interprète ni du compositeur. Si le compositeur décide du processus et que l’interprète le déclenche, le processus lui ne considère que l’environnement dans son ensemble.
Le processus crée la zone. Ou serait-ce l’inverse ?
La zone comme nouveau lieu possible dans lequelle les rapports entre auditeur et espace sont altérés, comme le passeur qui doit d’abord jeter un caillou pour traverser le champ.
Un paysage ceinturé.

Photo©Mattias Launois

En savoir +

 

 

WHITE SANDS
France, Australie

Celui qui a dit « la cornemuse est le seul instrument capable de faire peur à la guitare électrique » avait raison. Pour preuve, l’étonnant trio de ces puissants improvisateurs tombés en lévitation sonore.

Erwan Kervarec bagpipes, Julien Desprez guitare, Will Guthrie batterie

A plusieurs reprises, Will, Julien et Erwan ont été programmés en solo dans des soirées partagées. Leurs musiques ont régulièrement été juxtaposées.
L’envie de collaborer est née de ces moments d’observations des propositions solos des autres. La puissance sonore est un élément partagé mais aussi la rupture ou la tension. Bien que la base soit une forme improvisée librement, ce trio souhaite re-travailler des formes musicales pour se forger un vocabulaire commun. Sans figer une partition, c’est plus l’élaboration une palette librement utilisable qui est recherchée.

Photos: J. Desprez©S.Gripoix / W.Guthrie©Dawid Laskowski /E. kervarec©Pascal Perennec/