ZE JAM AFANE - CLÉMENT JANINET LA CHAMADE DU TAMBOURINAIRE BATTANT
Cameroun, France CRÉATION

Homme de rencontres (Vincent Courtois, Hélène Breschand …), le chanteur et conteur camerounais a trouvé avec le violon de Clément Janinet de quoi faire battre la chamade aux chansons du coeur.

“La chamade du tambourinaire battant.
Ce sont des chansons d’amour et d’espoir, elles nous racontent les aventures universelles du coeur. Comme on chuchote un secret au creux de l’oreille, le violon de Clément Janinet et la voix d’André Ze Jam Afane nous invitent à prêter la notre, à ce coeur souverain qui avec un presque rien bat pour nous une belle chamade musicale.”

Ze Jam Afane voix,  Clément Janinet  violon

Photos Ze Jam Afane & Clément Janinet ©BanlieuesBleues

SYLVAIN DANIEL HUGO, PÈRE - PAUCA MEÆ
France CRÉATION

Riche de multiples collaborations, d’un sublime roadtrip musical dans les ruines de Détroit avec le projet Palimpseste, Sylvain Daniel s’essaie cette fois-ci à faire entendre un monument de la culture française : Victor Hugo.

Monument de la littérature française, Victor Hugo fût adulé par son peuple comme par ses pairs. Cette ambivalence entraîne chez Sylvain Daniel, bassiste de l’ONJ et artiste résident à Banlieues Bleues, une réflexion plus profonde sur les perceptions contemporaines de la musique, tantôt taxée de « populaire » ou confinée à un cercle restreint d’auditeurs. Investi depuis toujours de l’ambition de remettre dans un contexte plus accessible ces multiples formes d’expérimentation, Sylvain Daniel éprouve dans une formation inédite la mise en musique de textes des Contemplations. Un quartet de jazz, un quatuor à cordes et un comédien lui permettent de tendre vers un équilibre subtil entre la capacité d’émouvoir et le format ambitieux d’une musique aux airs de réconciliation.

Quartet jazz : Sylvain Daniel composition, basse, Guillaume Poncelet trompette, Sophie Agnel piano, synthétiseur, David Aknin batterie

Quatuor à cordes : Johan Renard violon,  Anne Le Pape violon alto, Cyprien Busolini violon alto, Jean Philippe Feiss violoncelle

Olivier Augrond récitant

 

Avec le soutien de DRAC Ile-de-France, de l’abbaye de Royaumont, et de la Dynamo de Banlieues Bleues

Photo©Arno Weil