érik honoré Héliographs
Norvège Inédit

Fascinant sculpteur de matière sonore, le Norvégien co-fondateur du Punkt Festival présente son premier projet solo : une divagation électro-organique inspirée de son premier roman Orakelveggen.

Longtemps Erik Honoré s’est caché de bonne heure : sorte de Brian Eno de la scène norvégienne, il aidait les autres à façonner leur son, Arve Henriksen en tête. A presque 50 ans et après moult remixes et disques avec son compère du Punk Festival Jan Bang, le Scandinave s’est décidé à prendre le devant de la scène. Ça valait le coup d’attendre : carnaval d’ambiances magnétiques, « Heliographs » fait figure de B.O. d’abysses délicieusement bizarres. Cut-up de samples séraphiques, le disque prend sur scène une nouvelle dimension par la grâce de la trompette brumeuse de Nils Petter Molvær, de la guitare impressionniste d’Eivind Aarset et des percussions élégantes d’Ingar Zach.

ERIK HONORÉ machines, live sampling, NILS PETTER MOLVAER trompette, EIVIND AARSET guitare, INGAR ZACH percussions /// Photo©Natalia Kutsepova

Remix : Per Martinsen [Mental Overdrive]
Norvège

Connu sous le pseudo Mental Overdrive, Per Martinsen pratique la musique électronique depuis bientôt trois décennies sous toutes ses formes : techno, house, ambient, abstract…

Ses premiers EP, il les a publiés sur le fameux label belge R&S. Puis il va se brancher avec les pionniers de la fjörd touch. Il mixe et remixe les musiciens du catalogue Jazzland, publie sur le séminal Smalltown Supersound, tout en se pluggant avec l’art contemporain, à travers ses propres installations, tout en designant des films… Per Martinsen est un artiste complet, à l’image de son kit esthétique : quelque part entre les productions dance-floor et les abstractions sonores. Autant dire que ce parrain de la techno norvégienne, qui prône la transgression des genres, trouve dans l’idée du live remix un écho à toutes ses réflexions.

PER MARTINSEN machines ///Photo©Christian Nilsen

Sidsel Endresen - Stian Westerhus Duo
Norvège Inédit

Ces deux Norvégiens aiment bousculer les conventions : une voix équilibriste, une guitare maquillée d’effets et des centaines de possibilités. Un folklore ultra contemporain et électrisant.

Sur le papier, l’alliance de Sidsel Endresen et Stian Westerhus, c’est la rencontre de la glace et du feu. L’une n’a que sa voix pure et dure pour instrument, l’autre multiplie les effets fous avec sa guitare. La première est une fan des folklores traditionnels du monde entier, le second est un aficionado d’électricité et de rythmes mastocs. En réalité, ils ont beaucoup en commun : ils ont travaillé avec Nils Petter Molvær, ils aiment mêler musique acoustique et électro organique, ils raffolent des chemins de traverse, ils éprouvent inlassablement les limites de leur instrument. Depuis cinq ans, leur duo est un ravissement expérimental sans cesse renouvelé.

SIDSEL ENDRESEN chant, STIAN WERSTERHUS guitare ///Photo©Andreas Ulvo

Remix: JAN BANG - AUDUN KLEIVE
Norvège

Aux frontières de toutes les esthétiques, ces deux pionniers de la scène norvégienne réinventent le présent depuis plus de vingt ans.

Le premier a officié aux baguettes derrière toute la scène jazz et musique improvisée norvégienne, devenant un des piliers du label Jazzland, où il signera notamment le prophétique Generator X en 2000. Le second fut aux manettes de nombreux projets depuis un quart de siècle, avant de créer en 2005 avec Erik Honoré le Punkt festival, un concept-festival qui vise à produire en direct des remixes de ce qui vient de se jouer ailleurs. Ensemble, les voilà réunis pour un live remix, entre organique et numérique, entre présent recomposé et futur antérieur… Des expérimentations qui vont aiguiser la créativité de ces deux aventuriers, pour une expérience qui fera dresser l’oreille de tous.

JAN BANG live sampling, ANDUN KLEIVE percussions ///(c)DR