UMLAUT BIG BAND
France, Suède

La nouvelle garde de l’improvisation européenne célèbre l’âge d’or du swing. Loin de la glorification formolée, un véritable retour vers le futur imaginé par 14 jeunes musiciens à l’énergie contagieuse.

Le plaisir de faire danser. Un plaisir simple, social et stylé qui n’est pas réservé aux DJ béats de (David) Guetta. Si le jazz est devenu avec le temps une invitation à danser dans sa tête (pour paraphraser le titre du célèbre opus d’Ornette Coleman de 1977), il a longtemps été un imparable appel du pied. C’était l’âge d’or du swing et l’ère plénière des big bands. Cet esprit, la frondeuse bande de l’Umlaut le célèbre avec autant d’enthousiasme que de rigueur : rassemblé en formation XXL, le jeune collectif franco-allemand s’est lancé dans une entreprise historico-réjouissante : redonner vie aux arrangements parfois oubliés des grands orchestres des années 20 et 30.

Cecile McLorin Salvant & Vincent Peirani Woman Child
Etats-Unis, France

À tout juste vingt-cinq ans, la lauréate du prix Monk 2010, d’ores et déjà une des grandes nouvelles voix du jazz, invite le jeune premier de l’accordéon, révélation de l’année 2014.

Pas de doute, Cécile McLorin Salvant. s’inscrit dans la longue tradition des grandes voix du jazz qu’elle ne cesse d’écouter. Personnalité atypique dans l’univers du jazz, la laureate du Prix Monk 2010 a fière allure, tenue colorée et superbes lunettes. Un look qu’on n’oublie pas, comme son chant. Rien à voir avec les égéries doucereuses du smooth jazz, ni les apôtres d’un classicisme bon teint. Car si elle connaît parfaitement le répertoire des standards, allant souvent piocher des raretés peu fréquentées par sa génération, elle en donne toujours sa version, originale. Ce qui a séduit tout aussi bien Archie Shepp que Wynton Marsalis. Pour Banlieues Bleues, elle convie au sein de son groupe l’accordéoniste Vincent Peirani, révélation de l’année 2014 aux Victoires du jazz (et à Banlieues Bleues), qu’elle conviera également sur son prochain disque.

CECILE MCLORIN SALVANT voix, AARON DIEHL piano, PAUL SIKIVIE contrebasse, LAWRENCE LEATHERS batterie, VINCENT PEIRANI accordeon///Photo Cécile McLorin Salvant© John Abbott – Photo Vincent Peirani©DR