Dylan Howe Subterranean - New designs on Bowie's Berlin
Grande-Bretagne Inédit

Batteur tout-terrain, le fils du guitariste de Yes (Steve Howe) réimagine les plages atmosphériques de la période berlinoise de David Bowie. Un tour de force ébouriffant.

Tous ceux qui connaissent « Low » et « Heroes » le savent bien : ces chefs-d’½uvre de 1977 de la discographie de David Bowie comportent un imposant bouquet de pièces instrumentales, éthérées et marquées par la patte Brian Eno. Neuköln, Warszawa ou Weeping Wall : autant de mélodies électro-organiques qui sont devenues la cour de recréation du batteur anglais Dylan Howe. Tout aussi fidèle (les sons de synthés à l’identique) qu’infidèle (les envolées dignes du John Coltrane Quartet), ses « New Designs on Bowie’s Berlin » sont l’un des plus beaux hommages jamais rendus au Thin White Duke. Le cadeau emballant d’un batteur pétri de hard bop à une pop-star jazzfan dans l’âme.

DYLAN HOWE batterie, PERCY PURSGLOVE contrebasse, ROSS STANLEY piano, STEVE LODDER claviers, JAMES ALLSOPP saxophone ténor ///Photo Dylan Howe©ALAN SMITH

ONJ Europa Berlin
France

La capitale allemande, seconde étape du road-trip sonique imaginé par le guitariste Olivier Benoît et sa dream team. Un étonnant portrait musical à l’image d’une mégalopole suractive : tout en mouvement(s).

En 2001, Olivier Benoît avait participé à l’ONJ de Paolo Damiani. Douze ans plus tard, le guitariste est passé de l’autre côté du pupitre. Entre-temps, il avait eu le temps de sereinement fricoter avec de grands orchestres tumultueux, du collectif Circum à La Pieuvre. Moins chef d’orchestre à l’ancienne que « conducteur » présent sur scène aux côtés des musiciens, le Nordiste s’est attelé à écrire tout le répertoire de « son » ONJ. Après Paris, il tire le portrait d’une autre capitale européenne, Berlin. Dynamique, contrastée, massive : la mégalopole allemande fait office pour Olivier Benoît de palimpseste tourneboulant et hanté de fantômes (plus ou moins) bienveillants.

OLIVIER BENOIT direction artistique, guitare, SYLVAIN DANIEL basse électrique, JEAN-BRICE GODET clarinettes, ALEXANDRA GRIMAL saxophones ténor et soprano, HUGUES MAYOT saxophone alto, FABRICE MARTINEZ trompette, bugle, FIDEL FOURNEYRON trombone, THÉO CECCALDI violon alto, SOPHIE AGNEL piano, PAUL BROUSSEAU claviers, ÉRIC ECHAMPARD batterie///Photo©Denis Rouvre