Fantazio - Hoang - Pastacaldi
Création

Un gig de ce contrebassiste-chanteur écorché vif est toujours une (ré)création. Une seule certitude : la surprise. A ses côtés, un jeune saxophoniste chercheur d’or sonore et un batteur follement tellurique.

Histrion, trublion, poil à gratter. Fantazio collectionne les appellations contrôlées. Évidemment réductrices, elles délaissent la profondeur du personnage pour n’accentuer que sa fantaisie. Entre décroissance, artisanat et DIY, le contrebassiste-chanteur n’est pas là pour « vendre du disque », mais pour créer du lien « live ». Pas vraiment punk, pas tout à fait jazz, pas franchement chanson, il magnifie l’art de l’à-peu-près et marche au coup de c½ur. Après Joëlle Léandre, Denis Charolles ou Katherina Ex, il a « flashé » pour le saxophone ondulatoire de l’ex-ONJ Antonin-Tri Hoang lors d’une soirée hommage à Jacques Thollot en début d’année. Une rencontre de bon augure, d’autant qu’elle sera arbitrée par Francesco Pastacaldi, batteur du groupe Jean-Louis et pilier du Gang de Fantaz’.

Fantazio est en résidence à La Dynamo de Banlieues Bleues avec le soutien du Département de la Seine-Saint-Denis.

FANTAZIO contrebasse, chants, ANTONIN-TRI HOANG clari-sax, FRANCESCO PASTACALDI batterie, cloches /// Photo Fantazio©Dom Garcia – Photo Antonin Tri Hoang©Jeff Humbert – Photo Francesco Pastacaldi©DR

Balungan
France, Indonésie Création

Ce collectif qui réunit six Javanais et six Français s’appuie sur l’art du gamelan pour ouvrir de nouveaux champs d’expérimentation. L’enjeu : écrire un futur à cette bande-son qui sût capter Debussy, Satie et Cage.

Pour le batteur Guigou Chenevier, à l’origine de ce projet franco-indonésien, ça ne fait pas de doute. « J’ai découvert à quel point leur pratique musicale et la mienne comportaient des points communs. » Dans le gamelan comme dans le rock avant-gardiste, nul ne joue solo. Ce sera la base de la création de Balungan, dont le nom signifie « Squelette ». A partir de cette ossature, entre le débatteur qui pratique depuis toujours la radicale ouverture et l’ensemble javanais Gayam 16, qui ont déjà eu l’heur de se frotter aux musiques amplifiées, vont venir se greffer d’autres chercheurs de sons, tous raccord avec la philosophie de cette aventure qui plus que les pistes calibrées, cherchent à explorer de nouvelles voies.

Avec le soutien du CCAM, Scène Nationale de Vandoeuvre-les-Nancy, de la Convention Institut Français + Région PACA,
de l’Institut Français de Yogyakarta, de la Drac PACA, du Conseil Régional PACA, du Conseil Général de Vaucluse, du
Consulat Général de la République d’Indonésie à Marseille.

LAURENT FRICK chant, SETYAJI DEWANTO gamelan, SETYANTO PRAJOKO gamelan, SUDARYANTO gamelan, DESYANA WULANI PUTRI gamelan, SUTIKNO gamelan, TRI WIDIYANTORO gamelan, LOIC GUENIN claviers, machines, GILLES LAVAL guitare électrique, LAURENT LUCI guitare électrique, FRANCK TESTUT basse électrique, GUIGOU CHENEVIER batterie///Photos(c)DR