Guillaume Perret & The electric epic
France

Le jazz mutant d’un saxophoniste accro aux effets (très) spéciaux. Depuis trois ans, son groupe séduit tout sur son passage, d’Aka Moon à John Zorn, des « professionnels de la profession » au grand public.

L’arrivée de Guillaume Perret dans le monde du jazz hexagonal a résonné comme un électrochoc. Il faut dire que le garçon n’aime pas faire les choses à moitié : sur scène, il se donne chaque soir comme si c’était son dernier concert. Gorgé de hard rock comme d’éthio-jazz, son ADN sonique évoque celui de Magma ou de Weather Report. Car le jeune homme n’est pas du genre à tricoter des solos escorté par un backing band : non, The Electric Epic s’impose comme un groupe, un vrai. Pourvoyeur de sensations fortes, il tisse de véritables ballades sauvages, rugit un son d’ensemble ultra puissant, transpire comme un seul homme. Bref, un quartet fusionnel dans le sens fort du terme.

GUILLAUME PERRET saxophones,effets, LAURENT DAVID basse, YOANN SERRA batterie, NENAD GAJIN guitare///Photo Guillaume Perret©Emile Holba /Photo Electric Epic© Enguerran-Ouvray