SORG & NAPOLEON MADDOX
France, États-Unis

Après des aventures au carrefour du jazz et du beatbox, Napoleon Maddox revient à ses premières amours : le hip-hop gorgé de soul.

Tout a commencé par un mail du jeune beatmaker français au rappeur-beatboxer de Cincinnati, aguerri aux côtés d’Archie Shepp, Roy Nathanson ou Chuck D. Sorg voulait absolument un MC anglophone, Napoleon Maddox a accepté de jouer le jeu. Depuis, Sorg & Napoleon ne se quittent plus. Ensemble, ils réinventent l’héritage de Gang Starr : un MC, un DJ et un tribut payé à chaque instant aux grandes heures de la Great Black Music. Biberonné au jazz comme à l’électro, leur hip-hop dégage une énergie aussi folle que positive.

NAPOLEON MADDOX voix, SORG machines, EASE vidéo
///Photo Sorg & Napoleon Maddox(c)DR

RAYESS BEK & LA MIRZA LOVE AND REVENGE
France, Liban, Algérie

« À quoi ressembleraient les anciennes chansons populaires arabes, si nous, trentenaires vivant entre Orient et Occident, décidions d’introduire de nouvelles influences? »

S’emparant des grands succès de la variété moyen-orientale et du cinéma égyptien de 1940 jusqu’à 1990, le hip-hopper Rayess Bek et la vidéaste La Mirza ont allié bonheurs du passé et joies de l’instant, rythmes anciens et esthétiques modernes. L’un remixe la musique en direct à coups de break-beats, avec le renfort électrisant du oud de Mehdi Haddab et des claviers de Julien Perraudeau ; l’autre vj-ise en temps réel les extraits des comédies musicales de l’époque dorée des studios du Caire. L’occasion de mieux appréhender le monde arabe et ses contradictions. Et de redécouvir les sublimes Asmahan, Oum Kalthoum, Souad Hosni, Samia Gamal ou Tahia Carioca, dans un jubilatoire maelstrom musical et visuel, culturel et temporel, avec une haute dose de nostalgie, d’espoir, d’humour et d’amour.

Coproduction Al-Mawred al Thaqafy, La Dynamo de Banlieues Bleues et Paris quartier d’été.
Avec le soutien du Conseil Départemental de la Seine Saint-Denis et de l’ARCADI.

RAYESS BEK machines, RANDA MIRZA composition, vidéo, MEHDI HADDAB oud électrique, JULIEN PERRAUDEAU clavier
///Photos Rayess Bek & la Mirza(c)Ahmed Tarek Bayoumi