KING BISCUIT & MATTHIAS LEHMANN SUR LA ROUTE AVEC ALAN LOMAX [BD-Concert]
France

Sur la route avec Alan Lomax : un BD-concert du troisième type, avec pour fil le fameux collecteur de sons.

Ils sont deux, sur un côté de la scène, instruments en mains, tapant du pied aussi. A l’autre bout, une table sur laquelle un dessinateur enchaîne les coups de main précis, concis, ses dessins se projettent au milieu de la scène, plein écran. Issus du collectif des Vibrants Défricheurs, Sylvain Choinier et Frédéric Jouhannet ont imaginé un dialogue inédit avec le dessinateur Matthias Lehmann, lui aussi grand fan de musique. La figure tutélaire d’Alan Lomax, qui découvrit les grands bluesmen du Delta (et aussi Woody Guthrie), était le prétexte tout trouvé pour leur apnée dans les méandres du Mississippi, leur plongée imaginaire dans l’histoire du blues réinventé en direct.

SYLVAIN CHOINIER guitare, chant, pied FRÉDÉRIC JOUHANNET violons, pied, MATTHIAS LEHMANN dessin
///Photo King Biscuit & Matthias Lehmann© Estelle Sefrioui

FRANCESCO BEARZATTI TINISSIMA QUARTET THIS MACHINE KILLS FASCISTS
Italie Inédit

Fidèle à ses engagements, le saxophoniste italien invoque la figure du héros anti-fasciste Woody Guthrie, père de la folk américaine.

Il y eut Tina Modotti, la révolutionnaire originaire du Frioul comme lui, Malcom X, qui le fascine depuis tout petit, puis Monk, auquel il donna une touche rock’n’roll. A tous les coups, une (re)lecture iconoclaste, façon mashup. Cette fois, toujours avec son « Tinissima » Quartet, Francesco Bearzatti parcourt à sa manière, toute singulière, les plus belles plages d’un autre grand auteur. Woody Guthrie, inventeur du protest song, engagé jusqu’au cou pour les minorités opprimées et dans les luttes syndicales, avait gravé sur sa guitare: »cette machine tue des fascistes ». A méditer en ces temps de grande dépression.

FRANCESCO BEARZATTI clarinette, saxophones, GIOVANNI FALZONE trompette, DANILO GALLO basse, basse acoustique, ZENON DE ROSSI batterie
///Photos F. Bearzatti 4tet(c)DR