SONS OF KEMET
Grande-Bretagne

Imaginée par Shabaka Hutchings, cette ardente fanfare de poche incarne le bruit et la fureur du Londres métissé du XXIe siècle.

Deux batteurs (dont Seb Rochford de « Polar Bear »), un tubiste, un clarinettiste-saxophoniste : avec un tel casting, ce combo londonien ne pouvait que détonner. « Sons of Kemet » mélange avec un enthousiasme ravageur la puissance des « marching bands » de La Nouvelle-Orléans, la belle humeur du klezmer, la spiritualité rasta, la fureur punk, l’Ethiopie et les Caraïbes… En à peine deux albums, « Sons of Kemet » s’est créé une sacrée réputation et un vibrant répertoire de pièces tribales à l’énergie folle. Et grâce à lui, son leader-souffleur Shabaka Hutchings s’est imposé comme la pièce maîtresse du jazz britannique contemporain (voir aussi le 30 mars The Comet is Coming).

SHABAKA HUCHINGS saxophone, clarinette, THEON CROSS tuba, SEB ROCHFORD batterie, TOM SKINNER batterie
//Photo Sons of Kemet(c)Matt Crossick

ANTHONY JOSEPH CARIBBEAN ROOTS
Grande-Bretagne, France Inédit

A la fois dub-poète, rappeur esthète et jazz prophète, l’Anglo-Trinidadien et son spoken-funk abordent l’archipel des Caraïbes.

Avec son « Spasm Band » comme dans ses poèmes, Anthony Joseph a creusé son sillon, éprouvant le monde par la combinaison des mots et des musiques de cette Atlantique Noire qui l’inspire tant. Aujourd’hui, il achève une biographie du génial Lord Kitchener, icône de l’âge d’or du calypso trinidadien, et explore dans un nouveau disque ses racines et leurs ramifications autant musicales, poétiques que politiques. Du coup, il teinte son psyché-funk-soul d’influences calypso, kaiso, rapso (le mélange rap-calypso), roots-reggae… Et même de kalenda et de gwoka, avec le Barbadien Shabaka Hutchins et le Guadeloupéen Roger Raspail, des jazzmen qui savent comment ça groove.

ANTHONY JOSEPH voix, SHABAKA HUTCHINGS saxophones alto et baryton, JASON YARDE saxophones alto, soprano et baryton, CHRISTIAN ARCUCCI guitare, ANDREW JOHN basse éléectrique , ROGER RASPAIL congas, KA, percussions, EDDIE WAKILI HICK batterie
//Photos Antony Joseph(c)HIDIRO