GUILLAUME AKNINE HARVEST
France

Trois agitateurs de l’hyperactif Tricollectif démantibulent avec finesse le chef-d’oeuvre de Neil Young de 1972.

La force du Tricollectif, c’est son art du storytelling. Et le guitariste Guillaume Aknine ne déroge pas à la règle. Au lieu de reprendre littéralement les dix chansons du génial « Harvest » de Neil Young, il a rassemblé ses amis souffleurs Jean-Brice Godet (passé par l’IRCAM) et Jean Dousteyssier (membre de l’ONJ) pour peindre l’âme du songwriter canadien. Un biopic sonique et onirique qui jongle entre guitares, banjos, clarinettes, harmonicas, ondes de choc et bouts d’interviews.

GUILLAUME AKNINE guitare, banjo, harmonica, direction artistique, JEAN DOUSTEYSSIER clarinettes, harmonica, guitare, JEAN-BRICE GODET clarinettes, harmonica, guitare, radio /// Photo © Jean-Pascal Retel

FANTAZIO & THÉO CECCALDI PEPLUM
France Création

Une boîte à surprises concoctée par l’union inédite de deux histrions de l’impro.
Au menu : beau bazar et berceuses turbulentes.

Il fallait frapper fort pour faire sortir Fantazio de la Villa Médicis. Théo Ceccaldi l’a fait. Logique : le performeur-contrebassiste et le jeune violoniste de l’ONJ ont beaucoup en commun : des mélodies qui leur tournent en tête comme des chars dans des arènes, l’envie de raconter des histoires, de préférence surréalistes, le besoin de se confronter à toujours plus de musiciens différents … Et un penchant certain pour la poésie bastringue. Entourés par la nouvelle garde du jazz français, ils se font tout un film avec pas grand-chose. Et c’est déjà beaucoup.

Coproduction Banlieues Bleues et la Scène Nationale d’Orléans.
Théo Ceccaldi est en résidence à La Dynamo de Banlieues Bleues avec le soutien du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis.

FANTAZIO voix, contrebasse, composition, THÉO CECCALDI violon, composition, arrangements, ANTONIN-TRI HOANG clarinette basse, saxophones, claviers, ROBERTO NEGRO piano, piano préparé, claviers, VALENTIN CECCALDI violoncelle, BENJAMIN FLAMENT percussions, métaux, électronique /// Photo © Jean-Pascal Retel