GUISS GUISS BOU BESS
SÉNÉGAL, FRANCE

Ou, en wolof, « nouvelle vision” : leur mélange entre la tradition des sabars et les ultimes évolutions de l’électrosphère est une invitation à entrer dans la transe du Dakar 2.0.

C’est en croisant la route du Français Stéphane Costantini, beatmaker et batteur, que Mara Seck, héritier de la tradition griotique et percussionniste, a eu l’idée de fusionner les rythmes séculaires et les rythmiques électroniques. Trap, dubstep, UK garage, drum & bass, afrobass, tout est passé au filtre des sabars, mixés façon shaker. Résultat : Sela, un album saluant notamment la mémoire de Doudou Ndiaye Rose et la spiritualité de la communauté Baye Fall, et un total mix en concert, où la folle complexité des sabars mute en trap-ditionnal futuriste.

Mara Seck chant et sabar, Stéphane Costantini machines, Babacar Diop sabar et choeur.

© Jean-Baptiste Joire