OUMOU SANGARÉ
Mali

Radieuse du haut de ses trente ans de carrière, la grande voix du Mali continue de tracer un avenir sans renoncer aux valeurs de la tradition.

L’affaire n’est pas nouvelle pour qui suit la vie musicale de Bamako : le rossignol du Wassoulou (sa région d’origine) est devenue superstar tout en osant chanter sur les sujets tabous. Et les années n’ont érodé ni la puissance de son chant, ni la force de ses textes. Ainsi son dernier disque Mogoya, l’humanité, s’inscrit dans la même voie, moderne tout en restant fidèle à la musique malienne traditionnelle, toujours engagée sur le terrain de la société civile et de la condition des femmes, sans jamais renoncer à titiller les pieds. « Je viens de fêter mes cinquante ans. C’est le début du commencement. »

OUMOU SANGARE chant, KANDY GUIRA choeurs, EMMA LAMADJI choeurs, AUDE BRASSEUR  violoncelle, ALEXANDRE MILLET claviers, ABOU DIARRA kamele n’goni, GUIMBA KOUYATÉ guitare, ELISE BLANCHARD basse, JON GRANDCAMP batterie

Photo©Benoît Peverelli

Banlieues Bleues et la ville de Bagnolet en collaboration avec le Théâtre L’ Échangeur.

Le clip de Yere Faga (N’abandonne Jamais), la chanson anti-suicide d’Oumou Sangaré, extraite de l’album Mogoya (2018, No Format).