ANTIBALAS
États-Unis

Avec pour références Fela Kuti et Eddie Palmieri, les rois américains de l’afrobeat conjuguent le plaisir de la danse et les prises de conscience.

Vingt ans et des milliers de concerts après leur naissance dans un hangar funky de Brooklyn, le combo dont le nom signifie « pare-balles » en espagnol, demeure fidèle à sa formule à haute teneur énergétique, où les mots portés par le charismatique chanteur Duke Amayo ciblent les maux qui minent nos sociétés. Pour preuve, leur récent disque vise tout particulièrement l’impérialisme du modèle américain, avant d’invoquer Zion, le paradis sur Terre.

AMAYO voix, MARTIN PERNA saxophone baryton, MORGAN PRICE saxophone ténor, JORDAN MC LEAN trompette, ERIC BIONDO trompette, RAYMOND MASON trombone, MARCOS GARCIA guitare, TIMOTHY ALLEN guitare, WILL RAST claviers, REINALDO DE JESUS congas, MARCUS FARRAR shekere, KEVIN RACZKA batterie

antibalas.com

Photos©Michael David, Tone

Le clip de Dirty Money, extrait de l’album éponyme d’Antibalas (2012, Daptone Records).