Laïka Nébula
France, Etats-Unis Création

L’avènement d’une chanteuse subjuguante, avec un disque miraculeux (produit par Meshell N’degeocello),un répertoire de standards magistralement rénovés, et un groupe classieux.

Rares sont les vocalistes à posséder la maturité et la sensibilité pour s’approprier le répertoire de Billie Holiday. Quand Laïka l’a fait (en 2008), elle s’est imposée comme une voix jazz des plus captivantes, avec un velouté chaleureux et mélancolique qui la place au premier rang des chanteuses non formatées et anti bling-bling. Pour « Nébula »,  son tout nouvel album pour Universal jazz, elle a accompli l’un de ses rêves les plus fous : travailler avec Meshell Ndegeocello à la production artistique. Et jamais sa voix n’a semblé aussi lumineuse. Sur des reprises (Monk, Jackie mcLean, Villa-Lobos, Stevie Wonder ou Björk) qu’elle se réapproprie en rajoutant sa touche singulière, Laïka s’est façonné un répertoire à l’intelligence rare et à la beauté nébuleuse, qu’elle crée sur scène à Banlieues Bleues avec une distribution étincelante. Evénement.

Disque:Laïka « Nebula » Universal

Craig Harris direction artistique, Laïka voix, Robert Irving III piano, El Indio trompette, Jaribu Shahid basse, Hamid Drake batterie, percussions //// Photos©DanielGarciaBruno