Taylor Ho Bynum Sextet
Etats-Unis Inédit

En tout juste cinq ans, ce cornettiste américain s’est fait un son – et un nom – dans la galaxie des nouvelles musiques créatives, s’inscrivant dans la tradition d’Anthony Braxton, Cecil Taylor, et de l’explorateur Don Cherry, pour mieux la dépasser.

Leader et sideman, Taylor Ho Bynum incarne cette nouvelle génération qui, tout en multipliant les projets, construit un trajet, le sien. Qui passe tout autant par de larges ensembles, comme les emblématiques Positive Catastrophe version grooves décapants et Spider Monkey Strings versant musique de chambre, que par des groupes plus réduits, dont un magnifique trio avec Tomas Fujiwara et Mary Halvorson. On retrouve ces deux proches dans son sextette, l’expérience sans doute la plus aboutie de ce musicien protéiforme. De lignes claires mélodiques en détours arythmiques, de larges mouvements combinatoires en furtifs éclairs solitaires, Taylor Ho Bynum prolonge le fertile sillon du jazz libre.

Disque:Taylor Ho Bynum Sextet « Asphalt Flowers Forking Paths » (HATology Records)

Taylor Ho Bynum cornet, Jim Hobbs saxophone alto, Bill Lowe trombone basse, tuba, Mary Halvorson guitare, Ken Filiano contrebasse, Tomas Fujiwara batterie ///Photos©Amy Touchette

Joëlle Léandre Sudo Quartet
France, Italie, Royaume-Uni, Portugal

Un quartette d’alliés substantiels à la liberté vaporeuse mené par une indomptable contrebassiste qui souffle en 2011 ses soixante bougies avec soixante concerts bariolés.

Pour elle, la contrebasse est une boîte vide dans laquelle elle se donne sans filets pour accoucher d’une musique ambulante, dérangeante et déchaînée. Cette année, Joëlle Léandre célèbre sur scène ses quarante années de créations : depuis les années 70 où la jeune femme partait aux Etats-Unis se bâtir au contact de John Cage ou Morton Feldman, la native d’Aix-en-Provence a fait partie des aventures les plus innovantes des musiques improvisées du XXe siècle. Complice de John Zorn, de Derek Bailey comme d’Irène Schweizer, Joëlle Léandre a le risque qui lui coule irrésistiblement dans les veines. Et ce Sudo Quartet composé d’amis de vingt ans en est l’un des plus beaux échantillons.

Disque:J. Léandre – N.Mitchell – D . Van Der Schyff « Before-After » RogueArt

Joëlle Leandre contrebasse, Carlos Zingaro violon, Sebi Tramontana trombone, Paul Lovens batterie. //// Photos©Ds-ArtisD