EUGENE CHADBOURNE & STEVEN DE BRUYN
Etats-Unis Inédit

Le génial Dr Chadbourne, inventeur du free-impro-country-western-bebop et irréductible post-situationniste musical, croise son banjo avec un harmoniciste belge formé aux Rhythm Junks…

Depuis trente-cinq ans, il évolue aux marges de l’industrie et de ses formats calibrés. Artisan à l’½uvre, Eugene Chadbourne est un artiste unique, un type qui ne figure nul prototype, jouant à saute-moutons avec les styles, en toute indépendance d’esprit. Impossible de cerner cet irréductible post-situationniste. Zélé improvisateur doublé d’un sacré bidouilleur, il est avant tout un countryman cradi-moderne, les pieds plantés dans le bourbier de la terre mais les oreilles branchées sur le son des cloches célestes. Comme pour ce concert où il invite l’harmoniciste belge Steven De Bruyn, membre des Rhythm Junks, pour un dialogue autour de l’incertain blues.

Eugene Chadbourne voix, banjo, Steven de Bruyn harmonica, voix

AKI TAKASE OLD & NEW BLUES PROJECT
Allemagne, Japon, Etats-Unis Inédit

Le blues, son esprit et ses lettres, ses doux délires et ses funestes génies, la pianiste japonaise choisit de repartir aux origines du jazz pour mettre en chantier des lendemains qui dézinguent.

En 2001, Aki Takase réinvestissait l’univers du père du blues W.C. Handy, avec une bande d’improvisateurs au diapason de ses intentions : honorer la noblesse de l’esprit plus que la lettre. Deux ans plus tard, elle reconfigurait les compositions de Fats Waller, les soumettant à un retraitement de choc, sans en perdre la sève originale, bien au contraire. C’est avec les mêmes allumés qu’elle se propose de réinvestir pour mieux les réinventer les bordels où le boogie bougeait son monde, les juke-joints où le rythm’n’blues suait, les arrière-salles où le stride filait pas vraiment droit. Bienvenue dans ce cabaret surréaliste, tonifiant et intempérant en diable, où il est conseillé de laisser au vestiaire ses a priori.

Aki Takase piano, Eugene Chadbourne voix, banjo, Nils Wogram trombone, Rudi Mahall clarinette, basse, Paul Lovens batterie