PIERS FACCINI, SEB MARTEL & BADJE TOUNKARA THE RIVER
France, Mali

Un chercheur folk-pop-blues classieux, un guitariste aguerri aux équipées sauvages et un griot malien iconoclaste du n’goni, sur un bateau vers la source du blues.

On a appris à connaître l’anglo-italien Piers Faccini pour sa capacité à être brillant, quelles que soient les lumières qui l’éclairent. Celles, modestes, de ses débuts sur la scène folk-rock londonienne, celles, incandescentes, des grosses scènes en compagnie de Ben Harper ou Jack Johnson, et surtout celles, domestiques, des bougies qui tamisent la demeure cévenole d’où il conçoit désormais des albums d’une incroyable finesse. Ses chansons envoutantes, sa guitare et sa voix incroyablement délicates l’ont installé dans le paysage, à la croisée des chemins, entre la folk-music anglaise, le blues et la pop intemporelle.Trait supplémentaire, sa fascination pour la musique africaine a inspiré « The River », une envie de longue date de partir en virée musicale avec Seb Martel, guitariste lui aussi allergique aux carcans et étiquettes (Julien Lourau, M, Camille Salif Keita, Las Ondas Marteles) et Badjé Tounkara, griot et virtuose novateur du N’goni. Au départ amicale, cette réunion à trois est en passe de devenir la nouvelle expédition à suivre vers la source du fleuve Niger, et donc, comme disait Ali Farka Touré, du blues.

Piers Faccini guitare, voix, Sébastien Martel guitare, ch½ur, Badjé Tounkara n’goni

OTIS TAYLOR & CONTRABAND
Etats-Unis Inédit

Inventeur du « trance blues », ce guitariste et joueur de banjo à la voix éraflée transcende la tradition pour délivrer une musique obsédante portée par des textes qui questionnent l’histoire des Etats-Unis.

Otis Taylor possède un de ces destins chaotiques qui font la légende du blues. Né à Chicago, il déménage à Denver avec sa famille après le meurtre de son oncle. Il n’a pas encore 20 ans quand il fonde son premier groupe The Butterscotch Fire Department Blues Band. Devenu antiquaire après avoir quitté la « music industry » en 1977, il opère un retour flamboyant au milieu des années 90. Depuis, Otis Taylor est devenu la perle rare de la note bleue, une exaltante bête de scène et un ciseleur de chansons hantées par des thématiques sociales et raciales. Un bluesman iconoclaste aussi tendre que viril, doublé d’un formidable raconteur d’histoires bouleversantes.

Otis Taylor voix, guitare, banjo, Shawn Stachurski guitare, Zachary Miskin violoncelle, Todd Edmunds basse, Larry Thompson batterie, Anna Harris violon