LIZZ WRIGHT
Etats-Unis

Jazz à ses débuts, soul par la suite, et puis même pop folk, avant de revenir aux fondamentaux gospels, la chanteuse emprunte toutes les voies pour tracer sa voix, enracinée dans la culture américaine.

Grandie dans l’Amérique profonde, auprès d’une mère, chanteuse de gospel et d’un père pasteur, Lizz Wright a fait ses premières gammes à l’église, au piano et au chant. Des fonts baptismaux qui demeurent gravés dans chacun de ses recueils, où celle qui fut baptisée « La nouvelle Nina Simone » et eut pour idole Abbey Lincoln a multiplié les registres… Sans jamais perdre son originalité, ni sa liberté de créer comme bon lui chante : « J’ai en moi toute la richesse musicale des Etats-Unis : la country, le gospel… Je ne considère pas tous ces genres musicaux comme distincts ou séparés. Je me sens comme génétiquement connectée à ces musiques. »

LIZZ WRIGHT voix, KENNY BANKS piano,claviers, MARVIN SEWELL guitare, NICHOLAS D’AMATO basse, BRANNEN TEMPLE batterie /// Photos © DR

MESHELL N'DEGEOCELLO POUR UNE AME SOUVERAINE - A DEDICATION TO NINA SIMONE
Etats-Unis Inédit

En saluant la forte personnalité et la profonde spiritualité de Nina Simone, la chanteuse et bassiste culte transcende lumineusement les chapelles musicales pour s’adresser aux âmes.

Celle dont le surnom en swahili se traduit par « Libre comme l’oiseau » peut aisément se retrouver dans la vie de Nina Simone : une artiste qui aura lutté contre les préjugés pour imposer une voix, la sienne, singulièrement multiple. Toutes deux sont des fortes personnalités, qui embrassent toute la diversité stylistique de la musique américaine, autant d’éléments qu’elles recomposent à leurs envies. C’est dans cette perspective que se situe Pour une âme souveraine, dédicace de la cadette à son aînée, où elle revisite certains classiques de son répertoire, non pour en livrer des versions copies conformes, mais pour en délivrer sa propre vision du monde, intime et bouleversante.

MESHELL N’DEGEOCELLO basse, voix, EARL HAVIN batterie, JEBIN BRUNI claviers, CHRIS BRUCE guitare /// Photos © Charlie Gross