TERRERO BATUQUE DE SANTIAGO
Cap-Vert

Ch½urs battants, mélodies envoutantes et tambours de pagnes en tissus, le batuque de Santiago a longtemps été réprimé, pour son lien avec les esprits d’Afrique, ses messages et sa danse. Quasi-mort, ce genre a pu renaître de ses cendres avec une nouvelle génération. Entrez dans la transe.

L’exemple le plus frappant de cette renaissance fut la constitution de cet ensemble, baptisé ainsi en référence au « terrero », l’intérieur du cercle, le « territoire » du corps en mouvement. Car le batuque, un rythme spécifique de l’intérieur l’île de Santiago joué par des femmes, désigne autant un genre musical qu’un style de danse. Tout à la fois mélodique et polyrythmique, la musique atteint vite un climax euphorique! C’est le cas avec ce groupe qui, tout en l’adaptant, ne modifie en rien l’essence originelle d’une bande-son, où à mots couverts et percussions voilées, on dénonçait la barbarie coloniale. Un exutoire qui n’est pas sans rappeler la puissance évocatrice de la musique gwo ka ou de la rumba, poétique et magie cap-verdiennes en plus.

NENZALINA GARCIA tchabeta, voix lead, JOANA GARCIA, MARIA RODRIGUES, ELISA GARCIA, IOLANDA MENDES, JACQUELINE RODRIGUES, NELIDA GARCIA, CLAUDIA GARCIA tchabeta,voix// Photo Terrero©Lusafrica

NEUZA
Cap-Vert Inédit

Le nouvel oiseau rare venu du Cap-Vert, l’archipel de l’immense Césaria Evora. Une voix haut perchée pétrie de saudade, de soleil et de rythmes ensorcelants.

On peut parler de conte de fée tant le parcours de Neuza n’a rien de banal. En quelques mois, la native du Cap-Vert est passée de « chanteuse du dimanche » dans un restaurant de son archipel au rang de nouvel espoir de la musique de son pays, adoubée par le producteur de Césaria Evora, José « Djô » da Silva. Jeune artiste à la voix lumineuse, cette enfant de la volcanique île de Fogo débarque pour la première fois en France pour présenter « Flor Di Bila ». Un disque au carrefour de la joie et de la mélancolie dans lequel elle célèbre allègrement les rythmes de son île. Deux ans après la disparation de la Diva aux pieds nus, le Cap-Vert a trouvé une nouvelle ambassadrice prometteuse.

NEUZA voix, ALBAN CHAPELLE saxophone, CARLOS FERREIRA clavier, OSVALDO DIAS guitare, JOSÉ SOARES cavaquinho, RENATO ALMEIDA basse, CARLOS PARIS MORAIS batterie// Photos Neuza©Dominique Robelin- ©Lusafrica.