TOUT VA BIEN EN AMÉRIQUE Un essai théâtral et musical de Benoît Delbecq et David Lescot
France, Grande-Bretagne, États-Unis

Gospel à venir, rap de demain et jazz d’après-demain, dans un oratorio hors-norme au casting conséquent, qui regarde autrement l’histoire des Etats-Unis pour en proposer une lecture nettement moins officielle.

« Il s’agit d’un oratorio slammé et chanté s’appuyant sur des textes et greffes historiques. » Benoît Delbecq s’est associé au metteur en scène David Lescot pour élaborer une fresque musicale qui interroge le rêve américain à travers des faits historiques. À leurs côtés, une équipe tout à fait raccord, des cadors qui ont toujours choisi le pari de l’oblique au sens unique : le débatteur Steve Argüelles, le déchanteur D’, le dynamiteur Mike Ladd, le gospel déjanté d’Ursuline Kairson, le guitariste « désaxé » Franco Mannara, la démentielle Irène Jacob, les images détournées d’Eric Verhnes. Autant de promesses de lendemains qui dézinguent les clichés du triomphe made in USA.

Une production C.I.C.T. / Théâtre des Bouffes du Nord. Coproduction Les Théâtres de la Ville de Luxembourg, Théâtre de Chelles, le collectif Stratégies Obliques (en résidence au Théâtre de Chelles).

STEVE ARGUELLES batterie et électronique en temps réel, PAUL BEAUREILLES lumières, D’ DE KABAL narration, chant, électronique et personnages multiples, BENOÎT DELBECQ direction musicale, piano, claviers, électronique, chant et narration, SYLVETTE DEQUEST costumes, IRENE JACOB narration, chant, clavier et personnages multiples, URSULINE KAIRSON chant gospel et narration, MIKE LADD slam, narration, claviers et électronique, DAVID LESCOT mise en scène, FRANCO MANNARA guitares, électronique, chant et narration, ERIC VERNHES scénographie, cinéaste, électronique.

EQUIPE TECHNIQUE : LINDA BLANCHET assistante à la mise en scène, ÉRIC BLÉVIN régie générale, GÉRALD CALDAS régie lumière, THIERRY COHEN régie son. // Photos Tout va bien en Amérique©Barbara Rigon ©Christophe Raynaud de lage.