Retour aux archives

Édition 2018

« La musique nous a sauvés, parce qu'elle nous libérait nous-mêmes ».

Les Sud-Africains ont aussi résisté en musique à l’apartheid, comme le rappelait Abdullah Ibrahim, qui lance ce 35e festival. L’Afrique du Sud célèbre les cent ans de Nelson Mandela et vibre aux sons d’une nouvelle génération : le blues aérien de Sibusile Xaba, la transe libératoire du collectif de Soweto BCUC, la danse des Via Katlehong aux côtés de Sons of Kemet, groupe-choc du jazzman britannique Shabaka Hutchings.

Les esclaves, comme les déracinés, ont conjuré la douleur en inventant des musiques. Des champs de canne à sucre aux orgues des églises – Jacob Desvarieux Nanm Kann, DelgresLucky PetersonDeva Mahal, des bas-fonds de BuenosAires ou de Bogota aux carnavals des Caraïbes, MelingoAbelardo CarbonóAnthony Joseph et Brother ResistanceKobo Town, surgissent les musiques créoles : jazz, blues, gospel, tango, calypso, champeta, cumbia, rapso, reggae, zouk…

En musique, l’imprévisible est roi. D’où vient ce groove haletant qui mêle l’énergie primale de la soul, l’abattage sophistiqué du jazz et le charme hypnotique d’une gamme pentatonique ancestrale ? Du pays des Ethiopiques : Mahmoud AhmedGirma BèyènèÉténèsh WassiéAkalé Wubé. Aurait-on pensé marier oud arabe classique et jazz électrique –

Dhafer Youssef, no-wave et afro-latino – The Mauskovic Dance Band, death metal et tropical – Chúpame El Dedo? Iriez-vous danser sur de la folk-psyché turque made in Amsterdam – Altin Gün ? Viendrez-vous fêter le grand retour du raï, avec son nouveau héros Sofiane Saidi, et ses nouveaux hérauts Mazalda ?

Les musiciennes et les musiciens créent hors des chemins balisés – Eve RisserNina GarciaŠirom, Joshua AbramsRoberto NegroSystème Friche II… Elles et ils brisent les codes, les conventions, façon punk, afro-punk – Sarah MurciaThe ExTshegue, funky-soul transgenre – Liniker E Os Caramelows, sans façons – Orchestre Tout Puissant Marcel Duchamp XXL, et savent regarder sans concession nos sociétés – Anarchist Republic of Bzzz. Et qui pour chanter haut et fort que les femmes doivent être égales aux hommes ? Les Amazones d’Afrique !

Le jazz d’aujourd’hui chemine dans l’entremêlement, l’éclectisme, la recherche de nouvelles formes musicales. On le retrouve aussi tout free tout soul – Laurent Bardainne Tigre d’eau douce, transfiguré en féérie mélodique jeune public – Antonin Tri Hoang Chewing-gum Silence, dans un portrait imaginaire de la ville de Détroit – Sylvain Daniel Palimpseste, et même sous les mixs ahurissants du pionnier de la house Theo Parrish

Et à l’image de la création Home, collaboration entre le groupe PapanoshRoy NathansonNapoleon Maddox et des habitants de Clichy-sous-Bois, il cultive sa composante essentielle : celle d’une musique inclusive, qui sait et qui aime accueillir toutes les langues, les cultures, les générations, sous son toit.

Xavier Lemettre, directeur de Banlieues Bleues

  • img
  • img
  • img
  • img
  • img
  • img
  • img
  • img
  • img