Retour aux archives

Édition 2003

“La passion du jazz dans tous ses états”: c’était écrit au fronton de la première édition de Banlieues Bleues. La suite de l’histoire, c’est avec les musiciens et le public qu’elle se
déroule, nous voici déjà au vingtième épisode.

Le Jazz, dans tous ses états, les plus divers, ouverts, les plus éloignés de la standardisation.Telles des icônes, l’Art Ensemble of Chicago, Sonny Simmons, David Murray, Ernest Dawkins, Abdullah Ibrahim, le Dirty Dozen Brass Band, incarnent sa liberté, sa force d’expression, son histoire. Une histoire profondément liée à celle de la musique noire américaine, que représentent en majesté deux rois, Solomon Burke et Taj Mahal, et deux princes, Otis Taylor et Mighty Mo Rodgers. Une histoire qui s’est tournée vers de nouveaux horizons:Greg Osby et Jason Moran, Dave Douglas, DJ Spooky et Matthew Shipp, Tim Berne, le Chicago Underground Quartet, la Campagnie des Musiques à Ouïr…

Dans les livres d’histoire, l’approche européenne, décisive, est enfin consacrée, après trente ans d’activisme. L’”Europe Jazz Odyssey” célèbre les héros, avec les créations de l’Instant Composers Pool, Joëlle Léandre, Mujician, “Soup Songs”, (hommage à Robert Wyatt), et les nouveaux talents, Simon Nabatov, Arve Henriksen, Matthew Bourne… Grands personnages du Jazz en
France, les mousquetaires Portal, Sclavis, Yves Robert- avec “Orphée” – et Barthélémy-et son ONJ- répondent présents,comme à la première édition de Banlieues Bleues, pendant que se fomentent
d’autres duels aux sommets: Corneloup-Chevillon-Lubat, Recio-Deschepper-Huby, Melodie 6…Les racines européennes sont de la fête, du flamenco au patrimoine des balkans, rejointes par d’autres qui ont traversé la méditerranée: Cheikha Rabia, Bellemou, Alla.

Une dynamique créatrice, imprévisible, irrigue, nourrit cette musique, depuis toujours. Depuis que les cultures, de moins en moins fermées aux autres, échangent et vivent plus fortement leurs rencontres.Les modèles viennent des Caraïbes -Danyèl Waro,Roland Brival, Gwo-Ka Masters-mais pas seulement:Susana Baca, Orchestra Baobab, Cheikh Lô, Waraba, Magic Malik… C’est une manière d’être, en relation, en interaction avec le monde. Naturellement, les Actions Musicales de Banlieues Bleues gravitent autour, puisqu’il s’agit de dialogues, d’échanges, de transmission. Créations artistiques, concerts-rencontres, journal, conférences impliquent soixante-dix musiciens du programme, à la rencontre avec tous les publics. Passionnément.

A la recherche de son verbe, cette musique pourra le trouver avec le final de cette vingtième édition:”Conjure”, un festin de musiques, de poésie, de danses et d’incantations, pour refaire le monde à l’image florissante d’un univers en expansion, où “le choc des civilisations” n’est pas une menace, mais une bonne fortune.

Xavier Lemettre, Directeur de Banlieues Bleues