Violaine Lochu

Saison 2022/2023
Avec le soutien du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis
Le travail de Violaine Lochu est une exploration de la voix comme vecteur de rencontre et de métamorphose.

Biographie

Le travail de Violaine Lochu est une exploration de la voix comme vecteur de rencontre et de métamorphose. Sa pratique artistique, qui se déploie entre les champs de l’art contemporain, de la musique expérimentale et de la poésie sonore, crée des passerelles entre les époques, les milieux, les cultures savantes et populaires. Ses projets commencent par une phase d’immersion dans un milieu spécifique, au sein duquel elle collecte différents éléments sonores, narratifs et visuelsà partir desquels elle crée, par collage, recomposition ou réinvention, des projets musicaux, des performances et des installations ou interagissent sons, vidéos et dessins.

Les notions de mise en relation, de collectif et de soin sont au centre de son travail, nourri de rencontres humaines (babil des bébés dans Babel Babel, parole divinatoire d’une voyante dans Madame V., mémoire collective des habitants de la ville de Montreuil dans Mémoire Palace) ou non-humaines (chant des oiseaux de Laponie dans Hybird, intelligence artificielle dans E.V.E, monde minéral dans Vestiges de Roncevaux…), de lectures (anthropologie, sociologie, psychanalyse, science-fiction, contes, mythologie…). Violaine Lochu a mené nombre de ses projets en collaboration avec des improvisatrices.teurs tels Julien Desprez, Serge Teyssot-Gay, Carol Robinson, Joëlle Léandre, Hélène Breschand, Alexandra Grimal, Jean-Luc Guionnet ou Blanche Lafuente, autant de musicien.e.s bien connus à La Dynamo. Ce qui a conduit tout naturellement à ce projet de résidence, qui inscrirait cette fois Violaine Lochu plus dans la filière musical que dans l’art contemporain.

Lauréate du prix Aware 2018 et du prix de la performance 2017 du Salon de la Jeune Création, Violaine Lochu a performé entre autres au Centre Pompidou, au Palais de Tokyo, au Musée du Jeu de Paume, aux festivals Playground (Belgique), Arspoetica (Slovaquie), Performative (Italie), à la Galeria Quadrum (Portugal), à l’Institut Français de Cotonou (Bénin), au Kunstverein de Munich (Allemagne), au Centre d’Art Contemporain de Genève (Suisse), au théâtre le 4e art de Tunis… Son travail a été exposé lors de nombreuses expositions notamment au MAC Lyon, MAC VAL, Villa Arson, Musée National Picasso de Vallauris, au Ferenczi museumi centrum (Hongrie), à la Galerie GAMU à Prague (République Tchèque), à la Justina M. Barnicke Gallery à Toronto (Canada)…

Création

La colère, source de contrepouvoir, souvent réprimée, intériorisée lorsqu’elle n’a pas de cadre pour s’exprimer, et pourtant potentiel de transformation, de courage, d’innovation politique à l’échelle individuelle et collective. A l’époque où les manifestations de la colère collective sont réprimées dans l’espace public, il s’agira avec ANGRRR de créer avec différents publics un projet participatif sur la colère qui se mette à l’écoute de l’emportement pour l’amener à « l’empowerment ».

Diffusion


Fermer