SYLVAIN DANIEL PALIMPSESTE

Palimpseste, voyage imaginaire dans les ruines de Détroit
Road-trip chimérique du bassiste de l’ONJ, un spectacle visuel, sonore et rempli de fantômes de génie, de Jay Dilla à Juan Atkins.

Detroit, Sylvain Daniel n’y a jamais mis les pieds. Il a juste pris une claque en découvrant un livre de Yves Marchand et Romain Meffre : des impressionnantes photos de ruines de l’ex-Motor City, la ville phare de l’industrie automobile devenue un haut lieu de chômage. Effet madeleine de Proust immédiat : le bassiste français de l’Orchestre National de Jazz et des groovy Afrorockerz s’est rendu compte que toute la musique qu’il aimait, elle venait de là… D’où son “Palimpseste”, qui peint un road-trip imaginaire, aussi dansant que mélancolique, vibrant aux sons fantasmés de la techno minimaliste de Juan Atkins, du label label Motown ou du hip hop de Jaydee. Le tout en images, avec les photos du livre Ruins of Detroit qui se baladent sur scène.

Sylvain Daniel  basse électrique, cor, composition, Laurent Bardainne saxophone ténor, Manuel Peskine piano, Fender Rhodes, Mathieu Penot batterie, Yves Le Guen création vidéo

1ère partie : les élèves du lycée Mozart créent leur « Palimpseste », épisode final de la résidence de Sylvain Daniel au lycée du Blanc-Mesnil

Action financée par la Région Île-de-France

Photo©Charlélie Marangé