Festival Banlieues Bleues 2020 – Autours des concerts

Les actions musicales de Banlieues Bleues ne sont pas des actions culturelles comme les autres. Elles se singularisent par leur longévité – dès 1989 Banlieues Bleues initiait ces rencontres entre les musiciens du festival et des habitants de la Seine-Saint-Denis – mais aussi par leur originalité et leur exigence artistique.

Cette édition 2020 ne faillit pas à la règle en présentant des projets participatifs à Clichy-sous-Bois, La Courneuve, Épinay-sur-Seine et Stains. Ils s’intitulent Kimokt’Opéra, Exillians Extended, Babel ou Parade imaginaire et sont le fruit d’intenses échanges entre des artistes – Mouz et Mav, Mike Ladd et T.I.E, Clément Janinet et Ze Jam Afane, Baptiste Bouquin – et des habitants des villes partenaires.
L’imaginaire des uns et la créativité de tous servent de matière première pour créer des spectacles inédits mêlant écriture et musique, danse et vidéo, arts visuels et défilé carnavalesque.
Parallèlement à ces créations collaboratives, les actions musicales se déploient également sous de multiples formes: initiation aux percussions africaines avec Ibrahima Diabaté et Oumarou Bambara, rythmes du Gwo Ka avec Celia Wa et Laurent Succab, chants du monde avec Marianne Feder, Maya Khaldi et Ange Fandoh, électro-raï avec Nassim Kouti et Sofiane Saïdi, éveil musical avec Rafaëlle Rinaudo et David Merlo, contes du sud Cameroun avec Ze Jam Afane, orchestre et mascarades avec Baptiste Bouquin, écriture et collages avec Edgar Sekloka, création pluridisciplinaire avec Eve Risser
De plus, grâce à Lycéens@Banlieuesbleues, elles s’implantent dans les lycées de Saint-Ouen, Aubervilliers, Saint-Denis, Le Blanc-Mesnil et Montreuil, et offrent la possibilité à des adolescents de pratiquer la musique et de suivre des parcours culturels aux côtés d’artistes tels que Morgane Carnet (en résidence à La Dynamo), Émilie Lesbros, Alexia Fiasco, Rayess Bek, Napoleon Maddox, Sarah Murcia, Sylvain Daniel