Fantazio & Théo Ceccaldi « Peplum »
FRANCE

Concert filmé à La Dynamo (Pantin) le 3 juillet 2020, 58 min., réal Gilles Le Mao, prod. La Huit, coprod. Banlieues Bleues, viàGrandParis

En juillet dernier, le performeur-comédien-chanteur et le violoniste se déconfinaient à La Dynamo en reprenant leur super-production déchaînée. 

Ces deux histrions de l’impro ont beaucoup en commun : des mélodies qui leur tournent dans la tête comme des chars dans des arènes, l’envie de raconter des histoires, un penchant certain pour la poésie bastringue et surréaliste… D’où leur Peplum, un grand barnum improvisé autour de l’histoire de « Bruno Bruno le trimardeur », une boîte à surprises où se croisent une ritournelle à la Kurt Weill, la berceuse de Jiminy Cricket, une ballade pour crooner rockabilly, la bande son mutante d’un péplum de Kurosawa… Entourés de la nouvelle garde du jazz français, ils se font un film avec pas grand-chose. Et c’est déjà beaucoup.

Fantazio : voix, contrebasse, composition, Théo Ceccaldi : violon, composition, arrangements, Valentin Ceccaldi : violoncelle, Antonin Tri Hoang : clarinette basse, saxophones, claviers, Roberto Negro : piano, piano préparé, claviers, Francesco Pastaccaldi : batterie, percussions.

Peplum est une production déléguée Banlieues Bleues, en coproduction avec la Scène Nationale d’Orléans