La Tribu d’Ostrakinda

Quarante guitaristes dans la création du trio d’Olivier Lété

 

Le trio Ostrakinda, mené par Olivier Lété à la basse électrique avec Aymeric Avice à la trompette et Toma Gouband aux percussions et lithophones – les fameuses pierres sonores, s’est forgé un univers musical totalement singulier. S’inspirant à la fois des œuvres répétitives de John Cage et des mélodies épurées de Neil Young, le trio joue une partition imprévisible, qui fait d’autant plus penser aux transes de Miles Davis qu’il attache une importance toute particulière aux résonances et aux espaces. Pour Banlieues Bleues, Ostrakinda s’est associé à la cinéaste Aloyse Leledy pour cette création collaborative avec des habitants de Clichy-sous-Bois intitulée « Au Commencement toujours, la Forêt ». C’est notamment quarante guitares à une corde fabriquées par des collégiens de Clichy et d’Epinay-sur-Seine avec Benoit Poulain qui forment le “chœur” du projet. Le sujet de la création est intimement liée à la ville de Clichy-sous-Bois, une sorte de conte documentaire qui passe aussi par la forêt avec ses mystères et ses légendes. Les nombreux participants ont échangé autour de leurs propres récits, en partageant au fil des ateliers leurs expériences et leurs émotions… Les guitaristes vont désormais faire vibrer leur corde amplifiée, tandis qu’un petit groupe fera chanter des branches d’arbres et des cailloux dans une délirante fresque visuelle et sonore, qui résonne un peu comme un road-movie, dévoilant des cartographies imaginaires créées par cette tribu éphémère.

A découvrir sur scène mercredi 17 avril  à l’Espace 93 de Clichy-sous-Bois

Réservez