DHAFER YOUSSEF DIWAN OF BEAUTY AND ODD
Tunisie, Azerbaïdjan, États-Unis

Intenses et bouillants, les concerts de l’oudiste-chanteur tunisien ressemblent à de grands-messes païennes au carrefour des continents.

Il fait partie de ceux qu’on pourrait appeler les « citoyens du monde ». Issu d’une lignée de muezzins en Tunisie, Dhafer Youssef découvre le jazz à 22 ans alors qu’il s’installe en Autriche, avant de traîner avec la crème de la scène norvégienne gorgée d’électronique. Jouer avec les saveurs contradictoires, il le fait depuis toujours. Sa came, c’est l’oxymore, cette figure littéraire qui allie les supposés opposés, comme lui assemble l’organique et le synthétique, l’ancien et le moderne, l’acoustique et l’électrique, l’Orient et l’Occident. Résultat : en bon fan de Miles Davis comme d’Arvo Pärt, Dhafer Youssef délivre une musique suave et dansante en apparence, mais étrange et dédaléenne en réalité.

+ Lever de rideau avec les élèves des ateliers Musiques actuelles amplifiées la Fabrique du Conservatoire de Garge-lès-Gonesse

DHAFER YOUSSEF voix, oud, ISFAR SARABSKI piano, MATT BREWER basse, JUSTIN FAULKNER batterie

Photo © Flavien Prioreau