SARAH MURCIA & FRED POULET BEAU CATCHEUR
France

Avec la contrebassiste Sarah Murcia et le chanteur Fred Poulet, tout est possible, surtout le plus improbable. Le drôle de duo qu’est Beau catcheur a des idées pas franchement académiques, du style à bousculer les conventions.

Depuis une dizaine d’années, Sarah Murcia et Fred Poulet forment une paire d’électrons libres, qui pratiquent en toute intimité la poésie sonore dans une démarche oulipienne. Un art du grand détournement qui ne doit pas cacher, sous le masque de pince-sans-rire qu’ils affichent sur scène, le désir de mélodies de ces deux iconoclastes. « Nous ne sommes pas dans la parodie. Si on modifie les paroles, si on peut faire rire, notre amour de ces chansons est très sérieux. » « Paroles, paroles… », « Anarchy In UK », « Les Copains d’abord »… A chaque fois, Beau Catcheur dépouille ces airs populaires de leurs gangues orchestrales pour toucher du doigt et de la voix le squelette mélodique. 

Sarah Murcia est en résidence à La Dynamo de Banlieues Bleues avec le soutien du Département de la Seine-Saint-Denis.

Sarah Murcia contrebasse, voix, Fred Poulet voix

ROY NATHANSON SOTTO VOCE feat. ELISE CARON
Etats-Unis, France Création

Le New-Yorkais magnifique, jongleur de beats poétiques et musicaux, et l’un de ses combos les plus virevoltants, invitent une trapéziste sans filet.

Fondateur des passionnants Jazz Passengers, poète allègre dans le sillage d’Allen Ginsberg, précieux saxophoniste de la scène Downtown de New York à l’instar de John Lurie ou de John Zorn, tout ce que Roy Nathanson bâtit dégage un groove engageant et une « belle humeur » engagée que renierait pas Charles Mingus. « Sotto Voce », son groupe fétiche symbolise cet esprit de décloisonnement qui agite ce tendre activiste new-yorkais depuis des décennies : il y susurre son spoken-world sur fond de post-bop, insuffle du New Orleans dans une électro do it yourself , brasse envolées à la Jackie Mc Lean et accents soul… Avec un tel combo taillé pour pétrir la boue en son-or, la chanteuse de haute voltige qu’est Elise Caron devrait se trouver fort bien entourée.

Avec un ch½ur de la ville. Atelier dirigé par Béatrice Cheramy (voix) et Pierre Allio (piano)

Roy Nathanson saxophone, Sam Bardfeld violon, Curtis Fowlkes trombone, Tim Kiah basse, Napoleon Maddox human beatbox, Elise Caron voix