KAMILYA JUBRAN & SARAH MURCIA NHAOUL
France, Palestine

La chanteuse et oudiste palestinienne et la contrebassiste française mêlent leurs cordes sensibles autour d’un métier à tisser des affinités musicales. Envoûtant.

Leur rencontre date de 1998, quand Sarah Murcia intégra pour une tournée le groupe palestinien tutélaire Sabreen dont Kamylia Jubran était la chanteuse vedette. Depuis cette aventure, la Palestinienne, décidée à jouer du oud et à s’installer en Europe en quête d’une voie musicale originale entre traditions arabes et éléments contemporains, et la contrebassiste française, ouverte à toutes les expériences de la pop, du jazz et de l’improvisation, d’Higelin à Elysian Fields en passant par Magic Malik et son quartette « Caroline », cherchaient un terrain commun qui ne serait pas une simple superposition . Avec Nhaoul, « métier à tisser » en arabe, elles ont trouvé la formule magique pour rapprocher leurs modes de jeu au départ si éloignés et créer un bijou musical d’un nouveau genre, délicatement soutenu par un trio à cordes et sublimé par la voix de Kamylia Jubran.

KAMILYA JUBRAN oud, voix, SARAH MURCIA contrebasse, CATHERINE DEBROUCKER violon, MARION BRIZEMUR alto, CHRISTINE KRAUZ violoncelle /// Photos © Emmanuel Rioufol