” Si l’on mourrait demain, serait-on satisfait de ce qu’on a accompli jusqu’à aujourd’hui ? “

Ce proverbe japonais a inspiré le titre « Subete Wo Wasurero » à Yann Joussein, batteur polymorphe et cofondateur du label et collectif Coax, pour ce concert exceptionnel, où il réunit à La Dynamo plusieurs figures de la scène expérimentale japonaise venues tout spécialement du pays du soleil levant.

Outre ses compères de Coax Julien Desprez et Antoine Viard, il a convié Tetuzi Akiyama, fétichiste de la guitare à la manière d’un John Fahey et pilier de la scène Onkyo de Tokyo, Mecav, fascinante pole-danseuse orientée vers la performance artistique et théâtrale, Yumiko Tanaka, sommité du shamisen (le luth à long manche) traditionnel et contemporain, Katsura Mouri, figure de la scène expérimentale de Kyoto maniant les platines et autres électrophones, Seiji Morimoto, spécialiste des phénomènes acoustiques fragiles et instables, et Marie Takahashi, altiste et improvisatrice saisissante dans le baroque comme l’archi-moderne. Oubliez tout et courez donc à La Dynamo, ce vendredi 19 novembre à 20h.

Et pendant que vous y êtes, revenez-y le lendemain pour découvrir Brazza Zéro Kilomètre, qui mélange le trio Space Galvachers et deux artistes congolais pour un spectacle musical esquissant une métaphore acide de l’histoire politique du Congo-Brazzaville, samedi 20 novembre à 20h.

©Aron Visuals