Sens dessus dessous

Deux quartettes pour se mettre la tête à l'envers

Avec le premier, les Bedmakers, ce sont les musiques folk anglo-saxonnes ou le classieux bluegrass de john Fahey qui se retrouvent chamboulés par la magie de l’interplay et de l’improvisation. Une hydre à quatre têtes née à La Dynamo en 2016 sous la forme du trio Wahay, qui s’est transformé depuis lors et propose un nouveau répertoire. Et comme par hasard, c’est un peu la même histoire pour -Ion, un trio devenu quartette formé par le bassiste Olivier Lété sous un nom qui renvoie à la formule chimique d’un groupe d’atomes qui a gagné ou perdu un ou plusieurs électrons. Pour cette création, ils gagnent pour sûr un nouvel élément perturbateur, avec la présence de la saxophoniste Géraldine Laurent. Tenez-vous prêts, c’est à La Dynamo le 28 Mai.