Magic Malik et la Plateforme Ka-Frobeat en résidence à la Dynamo

Pendant 10 jours, la Dynamo a ouvert ses portes au flûtiste et sa plateforme afrobeat pour une résidence du projet accueilli lors du festival 2020 à Argenteuil.

Le flûtiste aux grandes antennes aime tant expérimenter qu’il truffe de “XP” les noms de ses formations. Il a imaginé la dernière en date comme une plateforme, un lieu d’expression accueillant les rêves de chacun de ses membres, neuf talentueux musiciens de la nouvelle génération aux origines et influences variées. Et il l’a centrée sur l’afrobeat, pris dans son acception la plus large, utilisant l’héritage de Fela comme les rythmes traditionnels camerounais ou créoles pour construire une modernité commune, à la recherche d’une “Afrique-Oasis” réelle ou poétique. Une passionnante expérience qui a formé un groupe à la cohérence forte et aux envolées magiques.

Une résidence d’une dizaine de jours à la dynamo a permis à l’ensemble d’avancer dans les détails d’écriture et d’interprétation de cette musique en travaillant en tutti et en petits groupes.

“La musique et la démarche de la plateforme Ka-Frobeat voudrait s’unir aux héritages de Fela Kuti, Gérard Lockel, Eugène Mona… qui nous parlent d’une musique qui s’inscrit dans le présent et qui place l’expression urgente au-dessus du consensus traditionnel sans pourtant vouloir le briser. Il ne s’agit pas de faire référence à l’esthétique et au fonctionnement de ces musiques, mais de se brancher sur leurs buts principaux : ouvrir des espaces de dialogues et d’expressions libérés. Rien n’est dit qui nous soit dicté.” Magic Malik

____

Magic Malik : flûte,voix, Olivier Laisney : trompette, Mathieu Lasserre : saxophones, percussions, Oscar Emch : guitare, Mathilda Hayne s: guitare, Maïlys Maronne : claviers, Jean-René Zapha : basse, Maxime Zampieri : batterie, Julien Reyboz : son