Initiales BB spécial : In memoriam Jacques Coursil

Jacques Coursil, trompettiste, esthète, chercheur en philosophie, linguistique, mathématiques, vient de nous quitter. En 2008, il ouvrait en beauté le Festival Banlieues Bleues, fêtant son retour sur scène suite à son chef d’œuvre discographique Clameurs (2007, Universal). Deux ans plus tard, simultanément à une résidence à La Dynamo, il rejouait au festival, sous le regard de Guillaume Dero.

Jacques Coursil, trompettiste, esthète, chercheur en philosophie, linguistique, mathématiques, vient de nous quitter. En 2008, il ouvrait en beauté le Festival Banlieues Bleues, fêtant son retour sur scène suite à son chef d’œuvre discographique Clameurs (2007, Universal). Deux ans plus tard, simultanément à une résidence à La Dynamo, il rejouait au festival, sous le regard de Guillaume Dero.

Jacques Coursil,  Photogrammes, 2010
Réal. Guillaume Dero, prod. La Huit, coprod. Mezzo, Cinaps Tv, Banlieues Bleues, filmé à la Maison du Peuple (Pierrefitte-sur-Seine), 43 min.

Jacques Coursil, voix, trompette, Fanny Lasfargues, basse, Romain Clerc-Renaud piano, Yann Joussein batterie, avec la participation d’Archie Shepp

Jacques Coursil : « Dans le dialogue, parler est un événement, et entendre une constance. Le dialogue, lieu de parole, est aussi par nécessité un espace de silence ».

Guillaume Dero : « Filmer un musicien, c’est avant tout une rencontre. Jacques Coursil restera comme l’une des plus belles rencontres que ce métier m’ait offert. Musicien, universitaire, intellectuel, humaniste… C’est pourtant son coté profondément humain qui m’avait touché. »