BEAU CATCHEUR Pas d'amusement
France

Avec la contrebassiste Sarah Murcia et le chanteur Fred Poulet, tout est possible, surtout le plus improbable. Leur drôle de duo remonte sur les rings pour s’attaquer au répertoire des Stooges d’Iggy Pop.

Beau Catcheur est un duo d’électrons libres formé pour le plaisir de pratiquer, en toute intimité, des reprises déformées, loin de la parodie et près de la poésie sonore, dans une démarche presque oulipienne. Un art du grand détournement qui ne doit pas cacher, sous le masque de pince-sans-rire qu’ils affichent sur scène, le désir de mélodies de ces deux iconoclastes. De retour après plusieurs années de silence et une pandémie mondiale, ils s’attaquent avec délices à un monument de leur panthéon musical, les Stooges, et rebaptisent le tonitruant « No fun, my babe, no fun » de l’Iguane par un flegmatique « Pas d’Amusement »…

Sarah Murcia contrebasse, voix, Fred Poulet voix

© Grégoire Hespel

FANTAZIO TRIO (Molti Mucho)
France, Corée, Italie Création

À l’origine du mouvement pop sombre humaniste du XIIe siècle, Yurie Hu, Francesco Pastacaldi et Fantazio chevauchent de nouvelles ampleurs souterraines pour faire danser tout ce qui compte : des jeunes adultes de 22 ans.

Imaginez des grandes marches funèbres perses, quand les envahisseurs du monde n’ont pas été empêchés d’entrer dans le corps de chacun, et vous aurez là un avant-goût de la folie enfantine du manège qui aurait laissé Pétrarque et Boccace aussi joyeux que quand l’un d’eux déclare que la magie est partout, du bas fond des pierres du trottoir lorgnés par une fillette florentine déformée de l’intérieur par des démons démodés de cinq ans, que dans le Palais des Médicis. Cet avant-goût vous donne l’arrière-goût du bonbon Tabù et son fameux slogan « Tabù, e si vive di più ». Entre ces deux goûts, un savant basculement méchant et ferme laisse naître des ondulations équivoques que vous aviez pressenties mais pas osé inviter dans le creux de vos peurs soi-disant maîtrisées, des vapeurs si suaves que vous serez choqués.

Fantazio chants, récits, contrebasse, Yurie Hu clavier, Francesco Pastacaldi batterie

© Sylvain Granjon